La comptabilité anglo-saxonne

 

La comptabilité a deux visages. D’un côté, elle est normative et cherche à uniformiser les pratiques. D’un autre, elle est positive au sens d’expérimentale et a pour seule loi les besoins nécessairement variés des utilisateurs.
Qu’on le veuille ou non, le droit comptable anglo-saxon tend à devenir une référence dans le monde entier, même si le droit français reste important dans le monde, et surtout à l’échelle communautaire.

Le concept de comptabilité se définit par rapport à son rôle. En 1922, A. PATON lui attribue une fonction administrative. En 1966, FIRMIN étend ce champ d’application aux événements futurs. En 1970, la mission de la comptabilité s’est affinée et est devenue une véritable source d’information.
Les techniques utilisées émergent-elles des besoins du moment ou sont-elles rattachées à un cadre théorique ?
Aux Etats-Unis, les GAAP (Generally Accepted Accounting Principles), en Grande-Bretagne, les SSAP (Statements of Standard Accounting Practice, publiés par l’ASC, devenue l’ASB) et en France le PCG, qui a valeur de loi, sont les principales normes comptables auxquelles nous nous intéresserons. Des débats se portent actuellement sur l’existence et la nature de la théorie comptable. Sans rentrer dans les détails, les diversités sociales, économiques et juridiques entre les pays contribuent à la construction de théories comptables différentes. En Europe, un important effort d’harmonisation a été réalisé, notamment par les deuxième, quatrième et septième directives ratifiées par certains états de l’union, ce qui a eu pour effet de rapprocher les droits comptables britanniques et français.
L’harmonisation n’a cependant qu’un caractère limité car elles s’applique de manière restrictive aux entreprises selon leur statut juridique, leur taille ou le chiffre d’affaires qu’elles génèrent. Le Comité International de Normalisation Comptable (IASC), avec déjà l’édiction de 31 normes (caractère non obligatoire) dans le domaine, encourage les efforts français et anglo-saxons pour écarter le risque d’un conflit opposant deux corps de doctrines. Il est à la fois suivi par l’état français et par les comités de normalisation comptable américain (FASB) et anglais (ASB).
Des divergences demeurent cependant encore et l’identité entre les deux systèmes est encore très peu probable, même à un horizon de dix ans.
Nous porterons plus particulièrement notre attention sur le système comptable américain (plutôt que sur le système anglais) du fait de sa plus grande diffusion. En réalité, les deux sont proches, et leurs différences portent presque toujours sur la forme et très peu sur le fond.

 

autres sites utiles

finance

- Sites banques / finances : investir

: conseils & informatiques utiles

 

 

 

Comptabiliteanglosaxonne.com - Tous droits réservés contacts & partenaires